Rechercher
  • odestriau

Pédagogie inversée - Opportunités et limites

La pédagogie inversée, c’est quoi ?

C’est demander aux apprenants de s’approprier un domaine de compétences et de le présenter au reste du groupe.

La pédagogie inversée pourrait s’apparenter au bon vieil exposé que les étudiants ont à préparer à la maison afin de le restituer en cours, mais cela ne s’arrête pas là.

C’est aussi maintenant, la mise en place « mini ateliers » de résolution de cas pratiques dans le cadre de la formation qui ont pour objectifs une meilleure appropriation des contenus pédagogiques.

Le rôle du formateur

Le formateur fournit aux apprenants les supports qui serviront de base d’apprentissage à ces deniers.

Les apprenants pourront, quant à eux, compléter leur panel de connaissances au travers de recherches sur internet (articles, vidéos) ou sur des supports d‘informations disponibles par exemple au sein des médiathèques (livres, parutions dans des magazines).

Le rôle du formateur ne s’arrête pas là. Il doit être un relais de l’information diffusée par le groupe au reste des apprenants mais aussi un référent en matière de connaissances à acquérir.

Enfin, le formateur devra veiller à valider les compétences au travers de la mise en place d’exercices pratiques qui serviront à identifier les difficultés rencontrées dans l’acquisition des savoirs.

Dans la pédagogie inversée les apprenants sont les acteurs de leur propre formation. Le formateur est quant à lui, un facilitateur, un aidant et un référent.

Les limites de la classe inversée

La présentation formelle qu’elle ait une forme ludique, humoristique, provocatrice, ne permet souvent pas d’avoir une connaissance approfondie d’un sujet.

Sans doute l’attention peut-elle être soutenue par un ensemble de procédés visuels mais combien de temps cette motivation durera-t-elle quand ces processus seront inscrits dans le quotidien de l’apprenant ?

Et comment identifier les difficultés rencontrées par tel ou tel apprenant ?

Et qu’en est-il du besoin de se faire expliquer les choses ?

Mes convictions. La pédagogie inversée, oui mais…

La pédagogie inversée est un mode d’apprentissage qui permet aux apprenants de s’impliquer pleinement dans leur processus de formation.

Toutefois, faire de la pédagogie l’alpha et l’oméga de la formation serait, selon moi, une erreur grossière.

Alors tout résidera dans un savant dosage entre les rythmes des apprentissages et les choix des thèmes abordés en pédagogie inversée.

Pour ma part, j’aurais tendance à réserver les formations en matinée à des cours magistraux pour laisser la place en fin de matinée ou en après-midi à des apprentissages par ateliers pédagogiques.

Les thèmes demandant la mise en place d’une méthodologie ou d’un apprentissage de compétences techniques devant obligatoirement passer par une phase préalable de présentation magistrale par le formateur.

La pédagogie inversée – Efficacité :


1 vue0 commentaire

Posts récents

Voir tout